LA MEDIATHEQUE EST FERMEE LE DIMANCHE 11 NOVEMBRE
LA MEDIATHEQUE OUVRIRA EXCEPTIONNELLEMENT A 16H (AU LIEU DE 15H) MERCREDI 14 NOVEMBRE.

vendredi 14 décembre 2012

Prix des lecteurs : histoires d'Histoire


Voici les 5 livres  sélectionnés pour le Prix des lecteurs, catégorie Romans Historiques. 
Vous avez jusqu'au 13 avril 2013 pour lire et voter pour votre livre préféré.
N'hésitez pas à réserver ces livres au  04 74 26 00 88  ou par mail



Patrick Deville   "Peste et Choléra"

éditions du Seuil, 2012

Construite autour de la figure d'Alexandre Yersin, cette aventure scientifique retrace le parcours d'un chercheur, disciple de Pasteur, qui fut associé à la découverte du bacille de la peste à Hong-Kong en 1894. Prix Fémina 2012.

l'auteur évoque ici  la génèse de son livre


Citation :
« On déroule souvent l'histoire des sciences comme un boulevard qui mènerait droit de l'ignorance à la vérité mais c'est faux. C'est un lacis de voies sans issues où la pensée se fourvoie et s'empêtre. Une compilation d'échecs lamentables et parfois rigolos. »


 &&&&&&&


Laurent Gaudé, "Pour seul cortège" 
Actes Sud, 2012

En plein banquet, à Babylone, au milieu de la musique et des rires, soudain Alexandre s’écroule, terrassé par la fièvre. Ses généraux se pressent autour de lui, redoutant la fin mais préparant la suite, se disputant déjà l’héritage – et le privilège d’emporter sa dépouille.



Citation :


"C'est leur mission à elles [les pleureuses] : porter la douleur à travers le monde et elles se serrent pour ne pas l'oublier, car si elles cèdent à l'inquiétude, si elles se posent des questions et lèvent les yeux sur le monde, alors elles redeviendront des femmes qui ont peur de la guerre qui gronde, qui ont mal de ces milliers de stades parcourus, et elles pleureront avec moins de force et le cortège ne sera plus cette boule dure de deuil qui traverse la pays. Si elles cèdent, Alexandre sera oublié. (...) tant que le cortège parcourt le monde, Alexandre est là et il tient encore l'Empire, par son absence mais c'est une façon de le tenir. Si elles ne pleurent plus, tous penseront que le temps du deuil est révolu et alors ils se jetteront les uns sur les autres. (p. 111)"


&&&&&&&

Jean-François Parot, "L'énigme des blancs-manteaux"
éditions Jean-Claude Lattès

1761, la première enquête de Nicolas Le Floch, jeune Breton d'origine noble, commissaire de police auprès de Sartine, lieutenant général de police de Louis XV. Aidé par son adjoint et mentor l'inspecteur Bourdeau et par le bourreau Sanson qui lui sert de médecin légiste, il dénoue le fil d'une intrigue compliquée Le Floch va devoir faire très vite ses preuves et apprendre le prix du silence et du secret. Sa première enquête criminelle va le plonger dans le monde interlope de la corruption, du jeu, des intrigues crapuleuses et d'une conspiration contre la vie du roi."

 Retrouvez l'univers de Nicolas Le Floch, en cliquant sur ce lien : plans, tableaux, recettes..


Citation :

"Bouillaud, hésitant, regarda son collègue et, après un geste d'encouragement de ce dernier, joignit ses deux mains, ferma les yeux et décréta:
-Nous sommes en présence de restes humains. D'un cadavre, si vous préférez.
Nicolas le considéra, goguenard.
-Je suis dans le plus grand plaisir de constater que vos hypothèses coïncident avec les miennes. Nous avançons donc à grands pas."


&&&&&&&

Jean-Christophe Rufin, "Le Grand Cœur"  
éditions Gallimard, 2012

"Dans une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie et  son incroyable destin. Fils d'un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la Guerre de Cent ans. Il a changé le regard sur l'Orient, accompagnant le passage des Croisades au commerce, de la conquête à l’échange. Comme le palais auquel il a laissé son nom, château médiéval d’un côté et palais renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Il a voyagé à travers tout le monde connu, aussi à l’aise dans la familiarité du pape que dans les plus humbles maisons. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-quatre ans. Au faîte de sa gloire, il a connu la chute, le dénuement, la torture puis, de nouveau, la liberté et la fortune. Cet homme, c’est Jacques Coeur."




Citation
 
« Car, pour lui offrir des cadeaux, ce qui arrivait chaque semaine, Charles devait trouver l'idée nouvelle, l'objet exceptionnel, la parure inédite qui, seuls, pourraient combler son exigeante maîtresse. Et c'est, bien entendu, vers moi qu'il se tournait pour y parvenir. J'y mettais toute ma compétence, ce que le roi espérait, et tout mon amour, ce qu'il ne pouvait deviner. Quand Agnès recevait le bijou rare, la soie d'Orient ou l'animal exotique que lui remettait le roi, elle savait qu'ils avaient été choisis par mes soins. C'était une petite trahison, certes, mais qui ne faisait souffrir personne et qui nous rendait tous heureux. »


&&&&&&&

Romain Sardou "América, la treizième colonie" 
XO éditions, 2010

et "América, tome 2, "la main rouge", XO éditions, 2011

"1691. Un bateau fuit les côtes de l’Irlande tombée aux mains des Anglais ; à son bord, Harry et Lilly Bateman. Lui, fils de prostituée, elle, enfant illégitime d’une famille noble, mariés contre leur gré, ils embarquent vers une terre inconnue : l’Amérique."




Citation :
 
« Cette traversée depuis Dublin n'avait été pour eux qu'une longue crise morale. Le Fairmont pouvait aussi bien sombrer qu'atteindre le Nouveau Monde, ils ne se voyaient nulle part en liberté : Parce que le raisin qu'on mangé nos ancêtres était vert, nos dents en sont aujourd'hui encore agacées, disait un proverbe biblique.
Les descendants étaient les otages des péchés commis par leurs prédécesseurs.
Proches ou antiques.
Et ils devaient payer. »


&&&&&&&
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire